Atelier : Eva Magill-Oliver

Cahiers d'artiste

made in the USA
FullSizeRender-12
Présentation

Parlez-nous un peu de vous.

Je suis une artiste qui utilise des techniques mixtes pour des créations visuelles.

J’ai toujours été très impliquée dans la création artistique depuis que je suis diplômée. Mais je dirais que j’ai vraiment pris un tournant ces 4-5 dernières années en décidant de me mettre à mon compte et de devenir une artiste indépendante. Ma vision artistique s’affirme avec des grandes créations abstraites et des collages et des dessins inspirés de la nature avec une ré-interprétation graphique.

Qui est Eva ?

Bonjour !

« Mon désir le plus fort et que ma famille et mes amis soient heureux et en bonne santé. Je souhaite aussi tout le succès possible à tous les artistes qui travaillent dur pour inspirer, créer et se faire entendre. »

leaves
still 4
UNE AMERICAINE A PARIS

Parlez-nous de votre expérience en France et ce qui vous manque le plus.

En 2007, je suis allée vivre à Paris pour retrouver mon fiancé qui étudiait à HEC. A l’époque j’ai tout quitté le cœur léger car je savourais d’avance toutes les aventures qui nous attendaient. Je n’avais pourtant aucune idée de la langue ! Ca a été un problème au début, mais après quelques temps je me suis intégrée en m’imprégnant au maximum de la culture française.

Tout me manque de cette période de ma vie, mais si j’avais à choisir, en particulier je dirais avant tout : les brocantes ! Le week end, j’adorais aller me perdre dans des nouveaux quartiers pour découvrir les trésors des brocantes, des lins aux gravures anciennes. En deuxième, je pense que ce qui me manque le plus de ma vie à Paris c’était les musées. Pour moi avoir un accès si immédiat à ces splendeurs de culture était comme vivre dans un rêve : je prenais mon métro et j’allais voir un musée, quelques heures plus tard j’étais rentrée chez moi et j’avais eu une expérience très forte. J’ai l’impression que les gens qui vivent dans les grandes villes qui offrent ça oublient la chance qu’ils ont…

Bon et puis comme je suis vegan, je repense à ce petit resto à côte du Centre Pompidou dans le 4ème arrondissement, « Le Potager du marais » où j’adorais aller casser la croûte.

CAHIERS D'ARTISTE

Vos cahiers semblent être au centre de votre création,

pouvez-vous nous expliquez pourquoi ?

Garder la trace de mes esquisses et de mes journaux a toujours fait partie de mes “rituels” de création. J’adore l’aspect tangible de ces carnets et des livres en général. Je pense qu’il est important pour un artiste d’avoir un espace où il peut retrouver ses inspirations qui sont souvent difficiles à saisir. L’utilisation du carnet en tant que support artistique a évolué depuis ces dernières années d’une manière assez naturelle pour moi.

En fait, ces assemblages me permettent de mélanger mon amour pour le design, l’art, la photographie tout en valorisant les textures, les formes, les motifs et les lignes. Ces carnets ce sont en quelque sorte l’âme de l’artiste. Ils ne sont pas polis, ni encadrés dans un beau décor. Ils sont simples, humbles et sincères. Des qualités qui sont essentielles et qui m’inspirent.

Processed with VSCO with hb1 preset
Processed with VSCO with hb1 preset

COLLAGES PAPIER & PEINTURE [Originaux], Inspirés par les papiers d’IMPRESSION ORIGINALE.

MA MAISON C'EST MA FAMILLE

Vous vivez actuellement à Alpharetta,

qu'est-ce qu'il s'y passe ?

Nous avons déménagé l’été dernier avec ma famille d’Asheville en Caroline du Nord pour Atlanta. Je savais déjà que les belles montagnes et les paysages incroyables d’Asheville allaient profondément me manquer, en plus des très bons amis que j’avais. Je savais aussi qu’une ville comme Atlanta allait nous permettre de progresser et de saisir de nouvelles opportunités.

BIJOUX DE PEAU

On ne peut qu'admirer tous vos tatouages, pouvez-vous nous parler de votre dernier né ?

Ah ah, c’est drôle ça. Mes tatouages font tellement partie de moi que je les oublie jusqu’à ce qu’on m’en parle.

FullSizeRender-47 copy

Ils sont tous très personnels car ils expriment quelque chose de très intime à mon sujet.

Le dernier que je me suis fait faire est un paysage simple de montage, qui symbolise Asheville d’où j’ai récemment déménagé après y avoir vécu 3 ans et rencontré des amis formidable. Ca a été un vrai déchirement pour moi de partir, alors ce tatouage me rappelle les gens, les expériences et les souvenirs associés à cet endroit cher.

VISITE A L'ATELIER

Un après-midi dans le studio d'Eva

Eva a accepté de jouer le jeu de la création avec l’un de ses carnets d’artiste en s’inspirant de nos papiers IMPRESSION ORIGINALE. Elle en donne une interprétation très personnelle,  où elle en exprime une vision poétique à travers ses collages des papiers « Mille et une Roses Papier Cadeau » de Monika Forsberg et « Vague Optique Papier Cadeau » de Matt Chase.

Eva vit dans un quartier assez calme, donc depuis son studio on entend les oiseaux et les enfants qui jouent. Elle adore écouter la musique, mais bizarrement n’arrive pas à créer en musique. Elle préfère se retrouver dans ses pensées pour se concentrer.

Et pour ce qui est des odeurs dans le studio… Là, en ce moment, il y a un mélange de peintures et d’autres substances dans un doux parfum de café (Eva a toujours une tasse à côté d’elle).

#1 Etape

s2
s3

#2 Etape

#3 Etape

s4
s5

#4 Etape

#5 Etape

s6
s7

#6 Etape

SI EVA ETAIT UNE COULEUR

Si les couleurs sont des émotions, laquelle seriez-vous ?

Je pense, un bleu foncé – en général le bleu me rappelle à la couleur de l’océan de la Caroline du Sud où j’ai grandi. Cette couleur m’apaise en me donnant une sensation de paix et de calme. C’est un état d’esprit que je cherche à atteindre dans mon quotidien. J’adore les couleurs foncées car elles ont la capacité de s’exprimer seules tout en renforçant les autres couleurs autour d’elles. C’est un peu la personne que je voudrais être…

Encore, encore, encore ?

Rejoignez le doux monde d'Eva

Instagram

Processed with VSCO with hb1 preset

.com

Eva_portrait

Shop

Processed with VSCO with hb1 preset
Partager cet article